Miyajima : nourriture, nature & co

Retour à Miyajima pour explorer l’autre facette de l’île : sa nature! Car Miyajima est une île très naturelle, seule une petite partie constitue la ville en elle-même.

Momijidani park :

Situé au pied du Mont Misen, juste au dessus de la ville. Au mois d’Aout, on y trouve la fraicheur et l’ombre. Le parc est très agréable, et vous y passerez pour accéder au « rope way » menant au circuit de randonnée du Mont Misen.  Et bien sûr, le parc est parcouru par un nombre incalculable de daims.

1o-Miyajima

L’aquarium :

Très réputé, il était malheureusement fermé pour cette année 2010…

Circuit du Mont Misen :

Accessible soit à pied (bon courage) soit grâce au téléphérique (prix A/R : 1800 Yens). Le téléphérique étant assez cher, n’hésitez pas à ne prendre qu’un aller et à redescendre à pied. A la station de téléphérique, à l’arrivée, vous trouverez des casiers gratuits où laisser vos affaires le temps du parcours. Je n’ai pas aperçu de singes pour ma part, seulement les mises en garde sont nombreuses, on n’est jamais trop prudent.

En début de parcours, je recroise de très nombreux randonneurs me souhaitant bon courage…. On craint vraiment le pire dans ce cas-là, surtout que le début n’est déjà pas tendre. Et finalement, à force de s’attendre au pire, on passe à coté. Je suis arrivée au sommet, étonnée d’y être arrivée si « facilement »… Puis la redescente.

Le circuit est très agréable et parsemé de petits sanctuaires et de choses dont les légendes locales se sont nourries. Prévoyez-juste de bonnes chaussures!

1rf-Miyajima

Question nourriture, j’ai pu tester, sur 2 jours, 2 spécialités de l’île.

Anago meshi :

Il s’agit d’un « donburi-mono » à base d’anguille grillée. La pêche aux anguilles est très fréquente à Miyajima. J’ai pu découvrir ce met en me posant innocemment sur un banc afin de me reposer. Une vieille japonaise, me pensant perdue, tente de m’aider mais ne parle pas un mot d’anglais. Je finis par découvrir qu’elle est propriétaire d’un tout petit restaurant, le Fujita-ya, en retrait de tout le secteur touristique, dont la spécialité est le Anago-meshi.

Je décide de tenter le coup. Le prix est élevé : 2 300 Yens pour le repas, mais vraiment, je me suis régalée! L’anguille était fraiche de la pêche du matin, cela se sentait. C’était accompagné d’une soupe, bien sûr, et de thé vert glacé délicieux et loin d’être amer comme beaucoup de celui qu’on peut vous servir par ailleurs… Bref, très très agréable découverte que je recommande vivement.

1n-Miyajima

Le Kaki-don :

Je donne encore dans le « donburi-mono ». Mais à base d’huître, cette fois. Car l’autre spécialité de l’île, ce sont ses huîtres. Et j’ai beau avoir horreur de cette choses affreuse lorsqu’elle est servie crue, l’odeur des huîtres grillées est très alléchantes. Cependant, ces mêmes huîtres grillées étant très chères (comptez 400 yens pour 2 huîtres) et ayant déjà pas mal dépensé pour le anago-meshi, j’opte pour le kaki-don à 850 Yens, qui permet de déguster un plat complet et consistant. Les huîtres grillées, c’est pas fait pour en faire un repas. Plutôt un en-cas. Donc, le kaki-don m’a plu. Je découvre que j’aime les huîtres cuites, même si je pense que les grillées ont surement plus d’intérêt.

1s-Miyajima

La glace pilée :

Obligée d’en parler, de la glace pilée! Vous en trouverez partout, dans tous les coins du Japon, mais là, au sein de la rue commerçante, je suis tomber sur de la glace pilée « artisanale »… C’est à dire, pas pilée à la machine mais avec une sorte de grosse rape, et pas avec du sirop synthétique mais du sirop artisanal, avec de vrais fruits… Hmmm un régal! En plus, ça vous sauvera surement de la déshydratation si vous partez comme moi au mois d’Août….

1l-Miyajima

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>